D’enfants précoces à adultes « HP »

Depuis quelques années, les enfants précoces et les adultes à haut potentiels sont présentés tour à tour soit comme victimes d’un sortilège maudit par les psychologues, soit comme personnalités inspirantes par les magazines comme Forbes, quelque part entre visionnaires et bêtes de travail. Ils sont 2% de la population, avec un taux plus élevé chez les CSP+ dans les métiers sans routine, ni fin : entrepreneurs, chercheurs, universitaires, écrivains, etc.  

Finalement, c’est comme si tout devait leur être pardonné par la société. Or, avoir une pensée globale et une hyper réceptivité émotionnelle n’excuse rien. Au contraire, c’est une chance puissante notamment dans le business comme dans la vie privée lorsqu’on apprend à se maîtriser : tout fonctionne.  Tout est là, avec une évidence accablante : « terminus, tout le monde descend ».

Les différences liées au sexe sont souvent minimisées dans les ouvrages, pourtant les femmes et les hommes ont des réactions très différentes.

Portraits tirés de plusieurs livres et notamment de celui de Monique de Kermadec, psychanalyste spécialisée dans les questions de précocité intellectuelle.

Les femmes HP sont empreintes d’un fort désir de reconnaissance. Elles vivent leur différence beaucoup plus intensément et investissent beaucoup la parole. Elles entrent en guerre très facilement. Lorsqu’une réponse ne fait pas de sens explicite, la réaction immédiate est souvent : « Quand tu me dis ça, ça me fait penser à ça, et quand je pense à ça, ça soulève telle question… ». On dit d’elles : « Exigeantes », « agressives », « volontaristes » à la place de perfectionnistes, en quête de sens et altruistes. Passionnées, fonceuses et preneuses de risques, les femmes HP peuvent être des montagnes russes émotionnelles que seul l’âge arrive souvent à canaliser.

Les hommes HP sont souvent farouchement obstinés par le fait d’avoir raison. Ils pèsent longtemps le pour et le contre et sont beaucoup moins investis dans la parole.  Perfectionnistes, avec eux-mêmes et les autres, souvent à la recherche d’un absolu parfait, cette quête est contrebalancée par une peur de l’engagement du fait notamment de l’ennui du HP et de son besoin de liberté. Ils ont donc souvent tendance à s’engager dans des relations qui ne marcheront pas. Dotés d’une grande empathie, et d’une forte exigence, ils ont dû mal avec l’a peu près et le mièvre. Un mot est un mot. Ils peuvent vite se sentir en compétition avec leur conjointe et n’aiment pas particulièrement être aidé.

Vous vous reconnaissez dans ces profils ?

Je vous conseille le blog de Chloé ROMENGAS, ici 😊

Publié par contact@girlboss-club.fr

GIRLBOSS.fr est un espace collaboratif et d’entraide pour que vos projets puissent devenir une réalité. Toutes les ressources sont gratuites. Ce site a été fondé par une ancienne avocate en droit des affaires, pour les femmes qui souhaitent entreprendre dans un milieu encore masculin.

Laisser un commentaire

Devenir membre gratuitement

clique ici
X
%d blogueurs aiment cette page :