Créer c’est aussi accepter ses fiascos

Et c’est pas grave : on avance. Soyez audacieuses, ne croyez pas aux méthodes miracles.

Etre une entrepreneuse, dans ses projets professionnels mais aussi dans sa vie, c’est s’exposer aux échecs, aux coups, aux déceptions.

La distance entre échec et réussite est parfois si courte, que l’échec est d’autant plus difficile à vivre.

Il aurait suffit de rien, c’était parfait en théorie, dans vos songes, et pourtant inexistant ou désastreux en pratique. D’ailleurs, mieux vaut un désastre que le néant. Faites toujours en sorte d’aller au bout des choses, lorsque vous pouvez le faire. Parfois, certaines personnes ne seront pas dans cette mouvance. Elles seront sourdes même si vous criez, et laisseront sur le bas côté de la route des projets professionnels, ou parfois carrément votre personne, par peur de plein de trucs : du projet ou bien de vous, de l’engagement (évidemment), de ce que vous représentez : la vie avec un grand V (ha ha). Cela ne sert à rien de leur en vouloir, ou de nourrir une colère en vous, c’est simplement qu’ils sont sur la départementale (soit par incompétence, soit par choix et par peur : ils se brident), vous êtes sur l’autoroute. Ils mourront sans avoir vécu grand choses. Pas vous.

La nouveauté et l’émotivité dérangent souvent, et pourtant ce sont les clefs du progrès, et ce sont elles qui font avancer la société, la vie. Ne regrettez pas d’être parfois excessive car de l’excès vient la création, les surprises, la vie, le bonheur. Etre entrepreneuse, c’est vivre.

On vous dira que vous avez mille projets et que vous débordez d’une énergie intrigante voir instable. Cette énergie est pourtant indispensable. L’entrepreneuriat se puise aussi dans vos peines, vos incompréhensions et vos échecs. La plupart des échecs disparaissent doucement pour laisser place à du positif, d’autres laissent des cicatrices. Ce sont elles qui feront une grande partie de votre force.

Nous vivons une époque où on vous promet des aboutissements sans faire d’efforts. Or, les projets demandent de l’investissement. N’ayez pas peur de vous donner corps et âme dans ce en quoi vous croyez. Vous pouvez aller vite, mais faites le à 300%. Ce site par exemple, est le troisième que j’ai écrit en 5 ans avant d’arriver à quelque chose d’abouti. Beaucoup disaient “encore un site ?”. Et désormais nous sommes 16.000 abonnées sur la page Instagram en 6 mois seulement :-).

Voyez vos échecs ou vos attentes comme des blessures de guerre. C’est en ayant eu le courage de croire en ses idées, en ses sentiments parfois contradictoires, en ses projets, privés ou professionnels, que le monde de demain se construit.

Rêvez grand et ne vous résignez jamais. Sachez tourner les pages pour en écrire de meilleures, et ne vous découragez pas.

Voilà, je voulais juste le dire, car derrière les posts de certain.e.s qui vendent du rêve sur Instagram en mode “devenez géniaux en 3 jours”, il y a la réalité. La réalité est autre : c’est un combat. Entreprendre c’est un chemin de vie, quelques montagnes russes, des peines, des plateaux, et beaucoup de bonheur.

Publié par contact@girlboss-club.fr

GIRLBOSS.fr est un espace collaboratif et d’entraide pour que vos projets puissent devenir une réalité. Toutes les ressources sont gratuites. Ce site a été fondé par une avocate en droit des affaires, pour les femmes qui souhaitent entreprendre dans un milieu encore masculin.

Laisser un commentaire

X